Affiche-conference-Nicolas-Adell-9-juin-2016 Toulouse

Editorial
Par Catherine Dupré-Goudable, Février 2016

    • L’information du patient reste un point sensible de la réflexion éthique et l’EREMIP propose d’en visiter les contours, les changements et les difficultés résiduelles au fil d’actions programmées au cours de l’année 2016.
      La première des ces actions a eu lieu le 8 février 2016 sous la forme d’un « Café éthique » à la librairie Ombres Blanches à partir d’une présentation de Pierrick Fostier, médecin, chargé de mission au département de formation continue des facultés de médecine de Toulouse et coauteur de l’ouvrage « La communication professionnelle en santé » dont la 2ème édition paraît au printemps 2016.
      Un résumé de son propos consacré à « La rencontre du patient et de son médecin à l’heure d’internet » peut être consulté ci-après avant d’être archivé dans la rubrique « nos travaux ».

      Prochaines actions
      Mardi 13 Septembre : Conférence et atelier « Communication médecin-patient » par Marie-Thérèse Lussier, psychologue, et Claude Richard, sociologue, coordonnateurs de l’ouvrage canadien « La communication professionnelle en santé ».
      Décembre (date à confirmer) : conférences internes de l’EREMIP
      « Aspects éthiques de l’information du patient » par Christian Tannier
      « L’expérience de la CRUCPC du CHU» par Guy Castel

      LA RENCONTRE DU PATIENT ET DE SON MEDECIN A L’HEURE D’INTERNET
      « Café éthique » Librairie Ombres Blanches le 8 février 2016
      Dr Pierrik Fostier et Dr Catherine Dupré-Goudable

      Introduction

      L’Internet est une gigantesque bibliothèque qui met l’information et le savoir à la portée de tous.

      L’un des problèmes majeurs de l’Internet est sa fiabilité. En effet, n’importe qui peut créer son site et y placer l’information qu’il veut, qui sera accessible à l’ensemble des internautes sans que personne n’en ait vérifié la qualité du contenu. Avec les progrès technologiques et notamment l’arrivée du Web 2.0, les internautes communiquent même de manière interactive les uns avec les autres pour s’échanger des renseignements, grâce aux forums de discussion, aux blogs, aux réseaux sociaux (Facebook, Twitter) ou aux flux RSS (Really Simple Syndication). Si les sites les plus consultés se rapportent à l’actualité, au commerce électronique ou aux réseaux sociaux, un nombre important et croissant d’internautes recherchent sur l’Internet des informations relatives à la santé, notamment des réponses aux problèmes médicaux qui les préoccupent. Ils risquent malheureusement d’y trouver des renseignements non adaptés à leur situation ou tout simplement inexacts.

      Le médecin généraliste du XXIe siècle est lui aussi équipé des moyens de communication les plus modernes qui lui permettent de surfer sur la « Toile », d’y glaner une série d’informations médicales et de trouver une réponse rapide aux questions cliniques qu’il se pose. En outre, avec l’apparition du cloud computing du nuage informatique et avec l’arrivée du Web 2.0, les données médicales d’un patient peuvent désormais être partagées, dans certaines limites, entre plusieurs professionnels de la santé. Les médecins, tout comme les patients, peuvent accéder aux données médicales depuis n’importe quel endroit par l’intermédiaire de l’Internet, sans que cela interfère avec la relation personnelle médecin-patient. Des applications telles que la télémédecine, le dossier médical partagé ou les messageries sécurisées entre professionnels de la santé se développent de plus en plus. La santé sur le Net, l’e-santé, est devenue un enjeu commercial, mais aussi politique et social.

      > LIRE LA SUITE